Une fable au hasard

Les 12 livres

Les Fables

Tris de fables

Le bestiaire

Les personnages

Morales et maximes

Les sources

 Italien
 Allemand
 Anglais

Contact JMB
Envoyez une carte postale avec cette illustration
Signaler cette fable à un ami
Imprimer

Les lectures de JMB
Allez voir mes lectures.

Le Blog de JMB
Mes textes personnels






La Femme noyée
 Livre III - Fable 16

La Fontaine s’inspire d’un histoire racontée par Verdizotti (« D’un Mari qui cherchait en sens contraire sa Femme noyée » mais qui existe aussi chez Marie de France (« Ysopets », 96) ou chez Faerne. C’est un conte misogyne mais aussi ironique. Mais - voyez la fin de la fable - La Fontaine réussit avec esprit à dégager sa responsabilité .

Je ne suis pas de ceux qui disent: "Ce n'est rien, 
           C'est une femme qui se noie."

Je dis que c'est beaucoup ; et ce sexe vaut bien 
Que nous le regrettions, puisqu'il fait notre joie;
Ce que j'avance ici n'est point hors de propos, 
            Puisqu'il s'agit en cette fable, 
            D'une femme qui dans les flots 
Avait fini ses jours par un sort déplorable. 
            Son époux en cherchait le corps, 
            Pour lui rendre, en cette aventure, 
            Les honneurs de la sépulture. 
            Il arriva que sur les bords 
            Du fleuve auteur de sa disgrâce
Des gens se promenaient ignorants l'accident. 
            Ce mari donc leur demandant 
S'ils n'avaient de sa femme aperçu nulle trace:
«Nulle, reprit l'un d'eux; mais cherchez-la plus bas; 
            Suivez le fil de la rivière.» 
Un autre repartit:" Non, ne le suivez pas; 
            Rebroussez plutôt en arrière: 
Quelle que soit la pente et l'inclination
            Dont l'eau par sa course l'emporte,
            L'esprit de contradiction 
            L'aura fait flotter d'autre sorte

Cet homme se raillait assez hors de saison.(8)
            Quant à l'humeur contredisante, 
            Je ne sais s'il avait raison; 
            Mais que cette humeur soit ou non ,
            Le défaut du sexe (9) et sa pente, 
            Quiconque avec elle naîtra 
            Sans faute avec elle mourra, 
            Et jusqu'au bout contredira, 
            Et, s'il peut, encor par delà.


Ce n'est rien, ce n'est qu'une femme qui se noie: Expression proverbiale dont Gérard Bontemps expliquera l'origine « C'est ce jour que l'on a dit 'Ce n'est rien, ce n'est qu'une femme qui se noie ». 

Je dis que c'est beaucoup: Admirez l'ironie. 

En: Variation de 1678 dans. 

Sa disgrâce: Son malheur. 

Ignorants: C'est seulement en 1679 que l'Académie rendra le participe présent invariable dans ce cas. 

Inclimation: Le terme inclinaison n'apparaîtra que plus tard (attesté seulement en 1694 dans le « Dictionnaire des Arts et des Sciences » de Thomas Corneille).

D'autre sorte: Dans l'autre sens. 

Hors de saison: Hors de propos. 

Du sexe: Les femmes. 

Google
 

ancre





W. Aractingy 81 x 100 cm, Février 1993