Une fable au hasard

Les 12 livres

Les Fables

Tris de fables

Le bestiaire

Les personnages

Morales et maximes

Les sources

 Italien
 Allemand
 Anglais

Contact JMB
Envoyez une carte postale avec cette illustration
Signaler cette fable à un ami
Imprimer

Les lectures de JMB
Allez voir mes lectures.

Le Blog de JMB
Mes textes personnels






L' Ecrevisse et sa Fille
 Livre XII - Fable 10

Voici une courte fable provenant d’Esope (« L’Ecrevisse et sa mère ») et qui a été reprise par des auteurs aussi différents que Régnier, Brenserade, Daubaigne, ou Marbre-Cramoisy. Ce dernier, en 14678, dans ses « Fables d’ Esope en quatrains », écrivait « L’Ecrevisse disait à sa fille rétive, / Il ne faut pas ainsi marcher à reculons / Elle lui repartit Hé bien, ma Mère, allons, / Montrez-moi le chemin qu’il vous plaît que je suive » (cité dans « La Fontaine - Œuvres complètes, tome I ; Fables, contes et nouvelles » édition établie, présentée et annotée par Jean-Pierre Collinet ; NRF Gallimard ; Bibliothèque de La Pléiade ; 1991, p. 1284). Notez que la fable en elle-même est très courte, quatre vers seulement (de 18 à 21). La Fontaine a cependant élargi et surtout enrichi le sujet en le portant sur le plan politique. Et indirectement, le fabuliste fait ici l’ éloge de Louis XIV et de son art de la guerre.

Les sages quelquefois, ainsi que l'écrevisse ,
Marchent à reculons, tournent le dos au port.
C'est l'art des matelots : c'est aussi l'artifice
De ceux qui, pour couvrir quelque puissant effort,
Envisagent un point directement contraire,
Et font vers ce lieu-là courir leur adversaire.
Mon sujet est petit, cet accessoire est grand :
Je pourrais l'appliquer à certain conquérant
Qui tout seul déconcerte une ligue à cent têtes.
Ce qu'il n'entreprend pas, et ce qu'il entreprend,
N'est d'abord qu'un secret, puis devient des conquêtes.
En vain l'on a les yeux sur ce qu'il veut cacher,
Ce sont arrêts du sort qu'on ne peut empêcher :
Le torrent à la fin devient insurmontable.
Cent dieux sont impuissants contre un seul Jupiter.
Louis et le destin me semblent de concert
Entraîner l'univers. Venons à notre fable.

Mère écrevisse un jour à sa fille disait :
« Comme tu vas, bon Dieu ! ne peux-tu marcher droit ?
- Et comme vous allez, vous même, dit la fille.
Puis-je autrement marcher que ne fait ma famille ?
Veut-on que j'aille droit quand on y va tortu ? »

                Elle avait raison ; la vertu
                De tout exemple domestique)
                Est universelle, et s'applique
En bien, en mal, en tout ; fait des sages, des sots :
Beaucoup plus de ceux-ci. Quant à tourner le dos
A son but, j'y reviens ; la méthode en est bonne,
                Surtout au métier de Bellone :
                Mais il faut le faire à propos.


Marchent à reculons: Scientifiquement, c'est une erreur les écrevisses ne marchent pas à reculons, mais de côté. Plusieurs auteurs parlent néanmoins de l’écrevisse comme d’un animal qui marche ou nage à reculons.

Quelque puissant effort: Il s’agit de l’effort de leur armée.

Cet accessoire: Ce développement accessoire, ce thème annexe.

Une ligue: Allusion directe à la Ligue d'Augsbourg, coalition formée par l'empereur germanique en 1686, à la signature de la paix de Ryswick, qui réunit la Hollande, la Suède, l’Espagne, l’électeur palatin, celui de Saxe, toute l’ Italie (y compris la papauté),... contre les menées expansionnistes de Louis XIV. L’Angleterre se ralliera à la Ligue en 1689.

... puis devint des conquètes: On sait que Louis XIV, en fin stratège, cachait jusqu’au bout les préparatifs de ses batailles afin de bénéficier au maximum de l’effet de surprise. Ainsi, ses proches ne savaient pas le matin ce qu’allait attaquer le roi pendant la journée. La ville flamande de Gand a été prise après un siège éclair dû au secret bien tenu qui fit que les défenseurs ne s’ attendaient pas à une attaque (9 mars 1678). La même tactique connut pareille efficacité lors de la prise de Mons, de Limbourg - petite ville de l’est de la Belgique -, de Besançon) « Louis força ces murs, mais par sa vigilance, / Par sa valeur, par le secret. » (La Fontaine ,« Prise de Gand », dans « Galerie historique des conquêtes de Louis XIV » vers 11-12)

un seul Jupiter..: Allusion à « L’Iliade » (chant VIII, vers 8-27). La Fontaine assimile Louis XIV à Jupiter, le plus puissant de tous les dieux, plus fort que les autres divinités réunies. Le fabuliste écrira « Tel que l’on voit Jupiter, dans Homère, / Emporter seul tout le reste des dieux, / Tel, balançant L’ Europe tout entière, / Vous luttez seul contre cent envieux. » (« Au Roi - Ballade », vers 21-24).

Tortu: Tortu cet adjectif qui signifie « pas droit » prend ici la valeur d’un adverbe.

Domestique est à prendre dans le sens « Que l’on a chez soi ». Voir sur le thème du mauvais exemple donné aux enfants par leurs parents la Quatrième Satire » de Juvénal (vers 32).

Bellone est la divinité italique qui personnifie la guerre.

Google
 

ancre





W. Aractingy