Fables

Contes libertins

Récits poétiques

Correspondance

Théâtre et Opéra

Oeuvres en prose

Contact JMB


Au Père Bouhours


Mon révérend Père, sans un rhumatisme qui m'empêche presque de marcher et d'aller plus loin que la rue Saint-Honoré, j'aurais été vous remercier du plaisir que m'ont donné vos Dialogues; tout y est bien remarqué et d'un goût exquis; tout y est parfaitement bien écrit, car vous êtes un de nos maîtres. Mme de la Sablière est aussi très satisfaite de cet ouvrage. Votre traduction sur les Quiétistes est aussi de bonne main; mais j'aurais voulu que vous eussiez employé votre talent sur une autre matière que cellelà, et après un autre original. Une chose qui est tout à fait de mon goût, simplement et élégamment écrite, et avec beaucoup de jugement, c'est l'éloge que vous avez fait du pauvre P. Rapin. Cela me plaît fort. Je suis, mon révérend Père, votre très humble et très obéissant serviteur,
DE LA FONTAINE.
Google
 

ancre







W.Aractingi