Une fable au hasard

Les 12 livres

Les Fables

Tris de fables

Le bestiaire

Les personnages

Morales et maximes

Les sources

 Italien
 Allemand
 Anglais

Contact JMB
Envoyez une carte postale avec cette illustration
Signaler cette fable à un ami
Imprimer

Les lectures de JMB
Allez voir mes lectures.

Le Blog de JMB
Mes textes personnels






Le Loup et la Cigogne
 Livre III - Fable 9

La suite de la saga du loup a été inspirée à La Fontaine par un apologue d’ Esope « Le Loup et le Héron » qui a été ensuite repris par Phèdre. Chez ce dernier, la fable était précédée de la maxime « Il est dangereux d’ assister aux méchants ». Le poète castelthéodoricien a pu avoir connaissance des deux versions précédentes.

           Les loups mangent gloutonnement.
            Un loup donc étant de frairie
            Se pressa, dit-on, tellement
            Qu'il en pensa perdre la vie.
Un os lui demeura bien avant au gosier. 
De bonheur pour ce loup, qui ne pouvait crier, 
            Près de là passe une cigogne. 
            Il lui fait signe; elle accourt. 
Voilà l'opératrice aussitôt en besogne. 
Elle retira l'os; puis, pour un si bon tour, 
            Elle demanda son salaire. 
            «Votre salaire? dit le loup: 
            Vous riez, ma bonne commère!
            Quoi! Ce n'est pas encor beaucoup 
D'avoir de mon gosier retiré votre cou?
            Allez, vous êtes une ingrate;
            Ne tombez jamais sous ma patte.»

Frairie: Sorte de banquet réunissant les membres d'une même confrérie. Selon Furetière, il s'agit d'un divertissement, partie de plaisir. 

Au: Dans le. 

De bonheur: Par bonheur. 

L'opératrice: Marc Fumarolli nous dit que « l'opérateur était un charlatan se donnant à la fois pour pharmacien, médecin et rebouteux. » (« La Fontaine - Fables » ; Le Livre de Poche ; Classiques modernes ; La Pochothèque ; édition de Marc Fumaroli ; 1997, p. 840). Le terme, féminin de railleur, est ironique. 

Google
 

ancre





W. Aractingy 81 x 100 cm, Février 1989

Voyez aussi cette fable illustrée par: