Une fable au hasard

Les 12 livres

Les Fables

Tris de fables

Le bestiaire

Les personnages

Morales et maximes

Les sources

 Italien
 Allemand
 Anglais

Contact JMB
Envoyez une carte postale avec cette illustration
Signaler cette fable à un ami
Imprimer

Les lectures de JMB
Allez voir mes lectures.

Le Blog de JMB
Mes textes personnels






Le Marchand, le Gentilhomme le Pâtre et le Fils du roi
 Livre X - Fable 15

Le sujet de cette fable vient du livre de contes indiens du Révérend Père Poussines, le « Modèle de la Sagesse des anciens Indiens » (1666). Ces textes provenaient du sanscrit, et, après avoir été traduits en pehlvi puis en arabe, avaient été compilés en vers latin par Poussines. Mais, si dans le texte du jésuite les personnages les personnages ont des rôles complémentaires et doivent leur fortune nouvelle à la Providence, La Fontaine ne s’occupera pas de cette dernière et donnera le beau rôle au Pâtre (ce qui, d’une part, rend hommage au travail manuel tant mis en évidence au siècle du fabuliste et, d’autre part, annonce Jean-Jacques Rousseau et son « Emile »).

Quatre chercheurs de nouveaux mondes,
Presque nus échappés à la fureur des ondes,
Un trafiquant, un noble, un pâtre, un fils de roi,
            Réduits au sort de Bélisaire,
            Demandaient aux passants de quoi
            Pouvoir soulager leur misère.
De raconter quel sort les avait assemblés,
Quoique sous divers points tous quatre ils fussent nés,
            C'est un récit de longue haleine.
Ils s'assirent enfin au bord d'une fontaine :
Là le conseil se tint entre les pauvres gens.
Le prince s'étendit sur le malheur des grands.
Le pâtre fut d'avis qu'éloignant la pensée
            De leur aventure passée,
Chacun fît de son mieux et s'appliquât au soin
De pourvoir au commun besoin.
« La plainte, ajouta-t-il, guérit-elle son homme ?
Travaillons : c'est de quoi nous mener jusqu'à Rome. »
Un pâtre ainsi parler ! Ainsi parler ; croit-on
Que le ciel n'ait donné qu'aux têtes couronnées
            De l'esprit et de la raison ;
Et que de tout berger, comme de tout mouton,
Les connaissances soient bornées ?
L'avis de celui-ci fut d'abord trouvé bon
Par les trois échoués aux bords de l'Amérique.
L'un (c'était le marchand) savait l'arithmétique :
«A tant par mois, dit-il, j'en donnerai leçon.
-              J'enseignerai la politique, »
Reprit le fils de roi. Le noble poursuivit :
«Moi, je sais le blason ; j'en veux tenir école." »
Comme si, devers l'Inde, on eût eu dans l'esprit
La sotte vanité de ce jargon frivole!
Le pâtre dit :" Amis, vous parlez bien; mais quoi?
Le mois a trente jours : jusqu'à cette échéance
            Jeûnerons-nous, par votre foi ?
            Vous me donnez une espérance
Belle, mais éloignée ; et cependant j'ai faim.
Qui pourvoira de nous au dîner de demain ?
            Ou plutôt sur quelle assurance
Fondez-vous, dites-moi, le souper d'aujourd'hui ?
            Avant tout autre, c'est celui
            Dont il s'agit. Votre science
Est courte là-dessus: ma main y suppléera. »
            A ces mots, le pâtre s'en va
Dans un bois: il y fit des fagots, dont la vente
Pendant cette journée et pendant la suivante,
Empêcha qu'un long jeûne à la fin ne fit tant
Qu'ils allassent là-bas exercer leur talent.
 

            Je conclus de cette aventure
Qu'il ne faut pas tant d'art pour conserver ses jours;
            Et grâce aux dons de la nature,
La main est le plus sûr et le plus prompt secours.


Un pâtre était moins qu’un berger.

Bélisaire : Thrace vers 500 - Constantinople 565). Général de Justinien, il fut l'artisan de la reconquête sur les Vandales. La légende veut que, après avoir connu la gloire, il soit tombé dans une disgrâce telle qu’il devait demander aumône sur les chemins. Cette légende a été illustrée par Salvator Rosa dans « L’aumône à Bélissaire » ainsi que par Nicolas Poussin.

Sous divers points: Sous différentes étoiles.

C'est: Emploi de l’indicatif pour le conditionnel : « Ce serait ».

La plainte guérit-elle son homme? Voir « Le Renard et les Raisins »: Fit-il pas mieux que de se plaindre ?).

Le blason: Science des blasons : héraldique, la science des armoiries.

Devers : du côté de.

L'inde: On appelait l’Amérique « les Indes occidentales ». Voir « Le Rieur et les Poissons » : « Le rieur alors d’un ton sage / Dit qu’il craignait qu’un sien ami / Pour les grandes Indes parti, / N’eût depuis un an fait naufrage. » (Livre VIII, fable 8).

Belle, mais éloignée: « ... un sou quand il est assuré / Vaut mieux que cinq en espérance » écrit La Fontaine dans « Le Berger et la mer » vers 24-25) ; mais aussi « Un tien vaut, à ce dit-on, mieux que deux tu l’ auras. » (« Le petit Poisson et le Pêcheur », vers 24).

Là-bas : dans l’autre monde, ad patres (à opposer à « ici bas »).

Google
 

ancre





W. Aractingy

Voyez aussi cette fable illustrée par: